Archives mensuelles : février 2017

Témoignage d’un enseignant stagiaire en situation de handicap

Si j’avais deux jambes je serais titulaire…

Témoignage d’un stagiaire en situation de handicap

Voici le témoignage de Sylvain, enseignant stagiaire en histoire-géographie, au lycée Henri Parriat de Saône-et-Loire qui s’est vu refuser sa titularisation du fait de son handicap. Le Sgen-CFDT a déposé des recours contre cette décision.

Sylvain féret
Je suis en situation de handicap moteur (handicap lourd puisque je me déplace en permanence en fauteuil roulant électrique). Après cinq ans d’études, j’ai cependant obtenu un Master 2 Recherche en Etudes Médiévales (avec mention bien). Mon plus cher désir depuis le début de mes études est d’enseigner l’Histoire-Géographie. J’ai été recruté en 2012 en tant qu’assistant pédagogique. J’ai été reconnu Bénéficiaire de l’Obligation d’Emploi au titre du handicap dans le cadre de la loi de 2005, et j’ai donc été nommé professeur stagiaire au Lycée Henri Parriat à la rentrée 2014. Cette année de stage a été complétée par une deuxième année pour renforcer les acquis.

la suite : http://bourgogne.sgen-cfdt.fr/actu/1466/

Intervention de Patrick Pereira au Conseil National Confédéral

Patrick PEREIRA Secrétaire Général de l’ Union départementale Nièvre intervient pour la Bourgogne au Conseil National Confédéral CFDT de février 2017.
Après avoir brossé rapidement le tableau de notre environnement international, européen et « franco-présidentiel », Patrick a resserré l’intervention de la CFDT Bourgogne sur les élections TPE, notre congrès de construction de la CFDT Bourgogne Franche-Comté en juin prochain, lemploi et la formation professionnelle, le dialogue social territorial, une rencontre le 7 mars à Dijon sur les transports collectifs et l’aménagement du territoire et l’expérimentation de préadhésion à travers l’organisation d’un tournoi de Futsal qui a attiré 150 jeunes et 16 équipes.
Enfin il a tenu à rendre hommage à la mémoire de François CHÉRÈQUE, prédécesseur de Laurent BERGER à la tête de la CFDT.

A lire :

https://bourgogne.cfdt.fr/portail/bourgogne-recette_8848

 

 

CHIFFRES CLÉS FÉVRIER 2017

images

SMIC au 1er janvier 2017
9,76€ brut de l’heure
1480,55€ brut (1153€ net) pour 35h hebdo
Minimum Garanti au 1er janvier 2016
 3,54€
Salaire horaire de base ouvrier et employé
+ 0,1 au 4eme trimestre 2015  soit +1,1 sur un an
Plafond Sécurité social (pour 2016)
3 269€ par mois ou 39 228€ par an
Allocations familiales
Pour les revenus net < 5 617€ par mois:
Deux enfants :  130,72€
Trois enfants :  296,83€
Quatre enfants :  465,55€
Enfant supplémentaire : + 1666,71€
Pour les revenus net  5 617€ à 7 487,25€ par mois:
Les allocations sont divisées par deux
Pour les revenus net > 7 487,25€ par mois:
Les allocations sont divisées par 4
 Prix à la consommation
+ 0,3% en décembre
+0,6% en  rythme annuel
 Evolution des loyers (IRL) au 4éme T 2016
125,50 soit +0,18% de hausse annuelle
Fonction Publique
Valeur du point : 4,68€ brut
 Chômage Assurance
L’allocation d’aide au retour à l’emploi (ARE)
comprend une part fixe à 11,76€  + une part variable égale à 40,40%du salaire journalier de référence (SJR).
Cette somme doit être comprise entre 57% et 75% du salaire journalier de référence.
Minimum: 28,67€/ jour
Revenu de Solidarité Active (RSA socle)
Allocataire seul : 535,17€/moisUn couple sans enfant : 802,76€/moisAttention : Chiffres variant en fonction
des ressources du foyer
 Chômage solidarité
Allocation temporaire d’attente (ATA) : 11,46€/jour
Allocation de solidarité spécifique:
16,27€/jour (Règle générale)
Retraites complémentaires
Point Arrco (ensemble des salariés) : 1,2513€
Point Agirc (Cadres)  : 0,4352€
Point Ircantec: 0,47507€
Vieillesse
Avantage vieillesse : 629,62€/mois pour le
minimum contributif, 688€ pour le minimum
contributif majoré.
.
L‘ASPA (Allocation aux personnes âgées):
801€/mois pour une personne seule et 1243€ pour un couple.
Handicap
Allocation adulte handicapé (AAH) sans aucune ressource : 808,46€
Complément de ressource : 179,31€/mois (le
montant de la garantie de ressources étant ainsi de 987,77€).

Les salariés de STIN RATP Dev en grève !

Face aux nombreuses pertes de marché depuis deux années, 2015 et 2016, 32 % des personnels, conducteurs et sédentaires, de la Société des Transports Interurbains de la Nièvre (STIN RATP Dev) filiale de la RATP Dev, ont décidé d’exprimer leur colère, inquiétude et incompréhension en cessant le travail le vendredi 13 janvier 2017.

stin

Dans le cadre d’une alarme sociale, les organisations syndicales de l’entreprise, dont la CFDT, n’ont pas cessé de négocier avec la Direction des dispositions pour répondre aux attentes des salariés :

Intervention rapide d’un cabinet de soutien psychologique pour aider le personnel exprimant un mal être au travail.

Le 16 janvier, intervention devant les Institutions Représentatives du Personnel (IRP) du Directeur financier régional qui a présenté la situation financière de STIN à l’instant T. Il n’a pas caché que la situation est délicate mais s’est voulu rassurant en s’engageant à ce qu’il n’y aurait aucun licenciement économique. Rendez-vous est pris pour le mois de juin, après la clôture des comptes afin de connaitre la situation financière 2016 et surtout les solutions mises en œuvre ainsi que les objectifs sur l’année 2017.

Une réunion de l’ensemble du personnel prévue le 19 janvier, en présence du Directeur de la région centre RATP Dev permettra à chacun de s’exprimer.

Parallèlement, le Comité d’Entreprise a de nouveau déposé un droit d’alerte pour obtenir une expertise financière pour l’année 2016 réalisée par SYNDEX.

L’ensemble du personnel et leurs IRP restent très vigilants et sont prêt à lancer une nouvelle alarme sociale.

Par ailleurs, les IRP ont rencontré les responsables transports du Conseil Départemental de la Nièvre, dont le vice-président, pour les informer des conséquences économiques, sociales sur STIN RATP Dev dans le cadre de l’attribution de marchés à des entreprises dites « low cost ». Le strict respect de la loi a été la réponse. 

Tant pis pour le social !

article-de-presse-greve-stin